Remise du prix franco-allemand de la chancellerie 2018

La cérémonie de remise du prix franco-allemand de la chancellerie 2018 s’est tenue le vendredi 26 janvier 2018 au Théâtre du Saulcy / Espace Bernard-Marie Koltès à Metz.

Cette année, deux prix ont été décernés à :

  • Camille Strehl, diplômée d’un master en affaires internationales et management franco-allemand (double diplôme), pour son mémoire intitulé : « La coopération transfrontalière du Rhin supérieur à l’exemple des villes de Strasbourg et de Kehl ». Langues, cultures ou encore systèmes administratifs, cette production écrite s’intéresse aux enjeux d’une collaboration en zone frontalière et aux projets menés afin de surmonter l’obstacle de la frontière.
  • Un groupe d’étudiantes de l’ESPÉ de Lorraine (site de Sarreguemines): Morgane Ott, Marie-Hélène Ederle, Miriam Nagel, Cécile Dal Bon, Stéphanie Drux, Delphine Boivin et Émilie Dos Santos pour leur projet audiovisuel intitulé « Le plaisir d’enseigner l’allemand ».

Florence Robine, Rectrice de la région académique Grand Est, Rectrice de l’académie de Nancy-Metz, chancelière des universités, Pierre Mutzenhardt, Président de l’Université de Lorraine et Nicolas Ehler, Directeur du Goethe-Institut de Nancy, avec le soutien de l’Association des Amis de l’Université de Lorraine (AAUL), ont loué les efforts fournis par les lauréates et ont souligné l’importance de la dynamique franco-allemande, en plein essor depuis ces cinq dernières années.

Créé en 2016, le Prix franco-allemand de la chancellerie est le fruit d’un partenariat entre l’académie de Nancy-Metz, l’Université de Lorraine, le Goethe-Institut. Il vise à souligner une relation franco-allemande fondée sur l’amitié, se développant dans la durée, avec la responsabilité d’agir pour un avenir européen.

Ce prix récompense un étudiant ou un groupe d’étudiants de l’Université de Lorraine de niveau L3, M1 ou M2, quelques soient les champs disciplinaires (arts, lettres, langues, droit, économie, gestion, sciences, techniques, santé, sciences humaines et sociales) pour un travail écrit de type mémoire de recherche et un rapport de stage, une action ou une production (audiovisuelle, numérique…) à forte valeur ajoutée interculturelle. Les projets peuvent être réalisés en langue française ou allemande. La dotation du Prix franco-allemand est de 2000 €, répartis également entre les deux catégories.

Pour cette édition 2018, l’appel à candidatures a été lancé à l’automne. Le jury qui s’est réuni début janvier, était composé de :

  • Nicolas Ehler, Directeur du Goethe Institut
  • Claude Lemoine, Président de l’Association des Amis de l’Université de Lorraine
  • Patrick Jouin, délégué académique au transfrontalier et à l’allemand
  • Jocelyne Maccarini, inspectrice d’académie – inspectrice pédagogique régionale (IA-IPR) d’allemand
  • Emmanuelle Coste, IA-IPR d’allemand
  • Joël Réard, inspecteur de l’éducation nationale du 2nd degré d’allemand-lettres
  • Reiner Marcowitz, Directeur du Centre d’études germaniques interculturelles de Lorraine (CEGIL)
  • Patrick Barthel, Vice-Président délégué aux Relations franco-allemandes de l’Université de Lorraine, Directeur du CFALOR (Centre Franco-Allemand de Lorraine)
  • Johannes Caliskan, chargé de projet – Coopération Transfrontalière à la direction des relations internationales et européennes de l’Université de Lorraine

Pour visionner la vidéo lauréate réalisée par l’ESPE de Sarreguemines, c’est par ici

.